Aller au contenu

Tous les articles par TDN64 - 3. page

Conférences

….Si vous avez pu lire les affichettes apposées dans les commerces ou les flyers que nous avons distribués, vous savez que trois autres conférences étaient prévues avant la fin de ce 1er semestre :

  •  Sites archéologiques autour de Saint-Jean-Pied-de-Port par Eric Le Blay ;
  •  Sur les traces des soldats de 14/18 des anciens cantons de Baigorri et Garazi tués à Verdun, par des élèves de 3ème des collèges Jean Pujo et de la Citadelle et leurs professeurs ;
  • Trinquets et jeux de paume du Pays basque par Michel d’Arcangues et Sébastien Huste.

….Bien évidemment, ces conférences ne se tiendront pas aux dates indiquées. En accord avec les intervenants, elles seront reprogrammées lorsque la situation le permettra. Nous vous informerons du nouveau calendrier dès qu’il sera établi.
….En attendant de pouvoir à nouveau rencontrer nos conférenciers, nous vous recommandons de découvrir ou revoir beaucoup des conférences passées dont les enregistrements vidéo figurent sur le site ; vous les trouverez à la rubrique « vidéos », à droite sur la page d’accueil, et à la rubrique «Activités culturelles » – « onglet conférences ».  Bon visionnage… !

Refuge

…..Au vu de la situation nationale, le refuge pour pèlerins géré par Terres de Navarre (Ospitalia – « refuge municipal », 55, rue de la Citadelle à Saint-Jean-Pied-de-Port) sera fermé, pour une durée indéterminée, à compter de ce mardi 17 mars 2020.

Refuge

….Terres de Navarre assure à Saint-Jean-Pied-de-Port la gestion d’un refuge pour pèlerins : Ospitalia dit « refuge municipal »  (voir sur le site à la rubrique correspondante).
….Toutes dispositions ont été prises pour y appliquer intégralement les mesures et recommandations édictées par les autorités sanitaires à propos du coronavirus.
….Pour toutes précisions, nous adresser un courriel à : contact@terresdenavarre.fr

Lucien Hurmic

(Lucien Hurmic, lors de la cinquième édition du séminaire des deux Navarre, le 3 /11/ 2009 à Valcarlos)

….Nous venons d’apprendre avec une profonde tristesse le décès de Lucien Hurmic qui était notre Président d’honneur.
….Président des Amis de la Vieille Navarre de 1987 à 2011 – la présidence la plus longue de l’association -, Lucien Hurmic a laissé une très forte empreinte sur la vie culturelle et patrimoniale bas-navarraise au cours de cette période. Totalement néophyte, il se plaisait à souligner qu’il ne connaissait que très peu l’histoire de la Basse-Navarre quand notre association vint le chercher par l’intermédiaire de son épouse pour lui proposer une présidence vacante depuis sept longues années. Au début de son mandat, il s’appuya sur un socle éprouvé de fidèles (Jeanne Debril, Elisa Durquet, Delphine Lubet, Monique Iriart) pour tenir les rênes des Amis de la Vieille Navarre. Puis progressivement, il sut donner une caution plus professionnelle à l’organisation qu’il dirigeait en employant des historiens de métier qui firent de l’association un partenaire recherché scientifiquement. Lorsqu’ en 2005 la Communauté Forale de Navarre contacta Pierre Bidart pour organiser annuellement des Séminaires des Deux Navarre, l’universitaire se tourna, avec le succès que l’on connaît, vers Lucien Hurmic. Très attaché aux valeurs spirituelles, cet ancien marxiste converti à la religion catholique a toujours considéré que la culture était essentielle pour rapprocher les peuples et apporter une plénitude à l’individu (le « Gai savoir » de Nietzsche qu’il aimait beaucoup citer). L’association Terres de Navarre s’incline devant la mémoire de ce grand monsieur qui lui a donné ses lettres de noblesse.
….Nous nous associons à la peine de ses proches et leur présentons nos plus sincères condoléances.

Conférence

Samedi 29 février 2020 à 17 heures
Salle d’honneur de la mairie de Saint-Jean-Pied-de-Port

L’origine de la langue basque

par Eñaut ETCHAMENDY

Trois milliards d’individus sur terre sont de langues indo-européennes. Sur leur origine présumée commune, un point de convergence s’est établi : l’Euskara, l’une des plus anciennes langues du continent européen serait sans rapport avec les autres langues parlées et toute ressemblance ne s’expliquerait que par l’emprunt du basque aux langues environnantes.

La thèse d’Arnaud (Eñaut) Etchamendy comparant basque et langues indo-européennes met en évidence des similitudes et apporte sur l’indo-européen un nouvel éclairage lexical et grammatical. De là à imaginer que le basque a peut-être contribué à forger une partie des langues indo-européennes… ! A vous de vous faire une opinion à l’occasion de cette conférence.

Conférence organisée par Terres de Navarre – ENTRÉE LIBRE