Aller au contenu

Archives annuelles : 2021 - 2. page

Vidéo

Vieux cimetière de Saint-Jean-Pied-de-Port :

la vidéo !

..Depuis quelques années, Terres de Navarre apporte une contribution importante à la sauvegarde et à la mise en valeur du vieux cimetière de Saint-Jean-Pied-de-Port ; rappelons que ce cimetière constitue un témoignage remarquable de l’art funéraire bas navarrais du XIXème siècle.
..Ainsi, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Lauburu, une équipe d’adhérents s’est employée, durant plusieurs mois, à assurer bénévolement le nettoyage et le brossage de sépultures, afin de faciliter la réalisation de relevés et de photos.
..Nous avons aussi fait paraître dans le numéro 25 de notre revue un article d’Alain Zuaznabar qui en retrace l’histoire et les principales caractéristiques .
..D’autre part, nous avons organisé avec un grand succès (voir photo ci-après ) des visite guidées et commentées du lieu, à l’occasion des journées européennes du patrimoine 2019 et 2020.

..Enfin, nous participons aux démarches et efforts de la mairie de Saint-Jean-Pied-de-Port en vue d’ obtenir le classement de ce cimetière.
..Nous vous proposons de découvrir ou de mieux connaître cet ensemble patrimonial exceptionnel, en visionnant un reportage réalisé par l’équipe vidéo de l’association (Pascal Goñi, Pierre Jouantho, Alain Pinet), avec la participation d’Eric Le Blay et de Jon Etcheverry-Ainchart de Lauburu.
Vous trouverez cette vidéo sur le site, à la rubrique « La Basse-Navarre en Pays basque » – onglet « « Villes et édifices » ; cliquez sur ce lien.

Histoire

Histoire de la Basse-Navarre

par Pascal Goñi

Chapitre 10 LA NAISSANCE DU CHRISTIANISME

…..La christianisation du Pays basque fut autrefois une question très polémique. Certains auteurs s’offusquaient que l’on cherche à minimiser l’apport du christianisme ou à retarder la date de son expansion. Le débat avait surgi dès 1935 lorsque Garcia Villada, dans son discours d’entrée à l’Académie d’Histoire à Madrid, affirma que l’hypothèse de Saint Saturnin (Saint Sernin), le premier évêque de Toulouse (martyrisé sous l’empereur Dèce en 250) évangélisant le territoire vascon ne reposait sur aucune base solide. Continuer la lecture